La Fête des mères : origine et organisation

Fete des meres

C’est bientôt la fête des mères ! Ah, cette fête des mères, un moment important dans l’année pour les familles.

Je dit « pour les familles » car il faut bien reconnaître que la fête des mères, à côté de celle des pères, des grand-mères ou des voisins (Ah, non, celle-là n’a rien à voir…) revêt une importance bien particulière dans le coeur des enfants. Qui pourrait oublier la fête des mères ? Celle des pères, oui. Cette dernière n’est d’ailleurs que prétexte à faire marcher le commerce. La fête des mère aussi ? Oui, peut-être, mais cette fête a quand même des racines plus profondes.

Les origines de la fête des mères

La fête des mères a été créé pour permettre de célébrer et rendre hommages à toutes ces mères qui élèvent leurs enfants, réalisent toutes les tâches ménagères, prennent soin de leur marie, et j’en passe. Alors que la fête des pères a été créée à l’initiative d’un fabriquant de briquet (enfin c’est ce que dit Wikipédia), qui avait bien senti le filon et est donc « Née » commerciale. La fête des mères n’a fait que le devenir… 🙂 . Les mamans ont droit à des fleurs, des poèmes, des coeurs… les papas un marque page, une cravate ou une perceuse…

J’entends déjà certaines et certains qui vont objecter (pas souvent l’occasion de le caser, ce mot là ! ) que cette vision est rétrograde, que les rôles de la mère et du père ont bien évolué… Uhm, uhm… comment dire, en êtes-vous certains… ?

Bon, je m’arrête là, car je m’embarque sur un sujet – le rôle du père et de la mère dans la famille – qui dépasse l’objet de ce post, bien que ce soit un sujet très intéressant, et sur lequel je reviendrai certainement.

Comment organiser une fête des mères ?

Donc, cette belle fête des mères, comment c’est-y que ça se passe chez nous, famille (un peu) nombreuse ?

La préparation :

Ce qu’il y a de bien avec une famille nombreuse, et à l’âge des filles, c’est que ça se passe… tout seul ! Pas besoin d’intervenir. L’école est là pour fournir une partie. En cas de besoin, les grandes donnent des conseils et aident les petites. Bref, ça roule !

Le jour J (ou D day, ou Tag T…)

Arrive le dimanche matin… oui, vous avez remarqué, la fête des mère tombe toujours un dimanche. C’est pratique, hein ! 😀

C’est alors le défilé, auto-organisé par la marmaille. Les petites devant, les grandes derrière.

Grands sourires, déballage des présents, récitation des poèmes, grands sourires…

Et après…

Après ces doux moments de joie, la dure réalité du quotidien revient à la charge. Faisons un rapide calcul: 13 + 11 + 7 + 4 = 35. C’est le nombre de fête des mères que nous avons vécues jusqu’ici. Sachant que chaque enfant fournit en moyenne 2 cadeaux, cela fait 70 cadeaux. Sachant qu’après la fête des mères, il y a la fête des pères, cela fait donc environ 140 cadeaux. Et étant donné l’âge des enfants, ce n’est pas terminé, nous pouvons compter encore autant à venir. Vous voyez où je veux en venir ? Nous avons donc trois solutions :

  • Tout garder dans l’appartement, en sacrifiant au passage un ou deux placards.
  • Louer à grands frais un lieu de stockage, avec vidéo surveillance et accès super protégé
  • Faire le tri de temps en temps, en se disant qu’elles auront oublié dans quelques années…

Officiellement, une grande boîte accueille toutes ces merveilles. Officieusement, je ne vous dirai JAMAIS quelle option nous avons choisie !

PS. Il s’agit bien sûr d’une version des choses un peu édulcorée, et nous devons parfois faire face à quelques couacs. Adolescence… conflits fraternels… mais tout finit par rentrer dans l’ordre et ces moments restent de merveilleux souvenirs. En attendant la fête des pères l’année prochaine !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *